Axis accroit ses investissements avec RAPLAS

Malgré une période économique incertaine, Axis continue d’investir pour répondre à la demande croissante de ses clients. Le choix s’est porté naturellement sur une nouvelle RAPLAS 700 qui vient seconder la première machine acquise l’année dernière (lire l’article).

Patrick Christoux, président de la société Axis explique : « Après une année d’utilisation avec la RAPLAS 700, nous avons pu juger de la qualité d’impression de la machine ainsi que de sa vitesse. La résine que nous utilisons permet de produire des pièces précises avec d’excellentes qualités mécaniques et le dimensionnement variable du faisceau donne une finition de surface de la plus haute qualité. Nos clients apprécient et nous le disent en recommandant leurs pièces sur cette machine.

Afin de supporter la demande croissante il était naturel pour nous d’investir sur la même technologie et sur la même marque.

Même si RAPLAS propose un système de résine « ouvert », qui permet de ne pas être limité par les résines du constructeur nous utilisons essentiellement leur résine ABS blanche qui remplit notre cahier des charges à chaque fois et qui est conforme REACH et répond aux normes ROHS.»

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre dernière machine et ce qu’elle pourrait vous apporter, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ou directement via notre adresse mail de consultation axis@axishello.com

RAPLAS Axis investit

En savoir plus sur la SLA :

LA RAPLAS 700 utilise la technologie de fabrication additive SLA. Le terme SLA vient de StereoLithography Apparatus. Il s’agit de la plus ancienne méthode de fabrication additive moderne. C’est d’ailleurs cette technologie qui a donné le nom aux fichiers STL pour STereoLithography. Le concept repose sur l’élaboration d’un objet en trois dimensions par polymérisation grâce à un laser UV. Une résine photosensible est polymérisée couche par couche selon les mouvements du laser UV, lui-même dirigé par la modélisation préalablement établie (fichier 3D). Le plateau descend petit à petit pour que la résine puisse recouvrir la couche précédente. Une fois la pièce intégralement polymérisée, le plateau remonte et on récupère la pièce.

 

Son plateau ensuite, de 700x700x500mm, permet d’imprimer de grandes pièces, facile d’accès grâce à l’espace prévu à cet effet. Gain de temps et simplicité pour nettoyer les pièces après impression donc.

 

Pour les plus observateurs d’entre vous, vous aurez certainement remarqué la Stratéo de la société française e-motion Tech, imprimante 3D basée sur la technologie FDM. Pour plus d’information sur cette technologie vous pouvez en trouvez sur notre page FDM dépose de fil et relire l’article lors de notre investissement.